Epilogue d'une longue journée

Publié le par Mlle Citron

Ce soir, je me sens bien fatiguée, physiquement et nerveusement. Avant tout autre chose, je voudrais remercier pépé, mémé, nounou et tata citron qui se sont occupés des petits citrons, jusque tard ce soir.

J'ai tellement de choses à dire que je ne sais pas vraiment par lesquelles commencer alors je vais essayer de faire des rubriques.

Résultats

Nous n'avons pas eu les résultats, ni de la scintigraphie, ni du scanner mais personne n'a eu l'air d'être préoccupé. Du coup, je pense que vous aviez certainement raison en me disant que ce n'était que des examens de routine, dans le cadre d'un cancer.

Rencontre avec l'oncologue

Nous avons rencontré pour la première fois un oncologue et le mythe des beaux médecins type Grey's Anatomy est tombé... mais à la fois, il n'était pas là pour me séduire (même si c'est quand même mieux de se faire tripoter les seins par un beau médecin , non?).

Et devinez ce qu'il nous a dit? Que mon cas est compliqué n'est pas facile!

Alors pour résumer, lors de la réunion pluridisciplinaire de vendredi dernier, il s'est avéré que certains oncologues pensent qu'il y a une infime chance (infime du genre moins de 3%), que je ne sois pas obligée d'avoir de la chimiothérapie. Pourquoi? Parce que le premier prélèvement, celui qui a révélé un cancer infiltrant, donc agressif avec le dosage de cette fameuse protéine Her2, est:

  • Issu d'une lésion qui ferait 11mm or à 1mm près, cela ne justifie pas forcément la chimio, sauf que la taille est seulement issue d'imagerie et n'est donc pas forcément la bonne
  • Le prélèvement a été fait par un médecin "de ville" et les analyses ont été faites "en ville" alors doit-on se fier seulement à ce résultat, en sachant que tous les autres prélèvement faits à Jean Perrin n'ont révélé qu'un cancer in situ?

Je ne sais pas si j'ai été claire mais j'avoue ne pas avoir forcément tout compris non plus, dans la mesure où mon esprit à tendance à divaguer quand les médecins me parlent, comme pour me préserver de trop mauvaises nouvelles.

Propositions thérapeutiques

Du coup, la chirurgienne nous a rejoint et ils nous ont laissé le choix entre 2 solutions:

  • Faire quand même la chimiothérapie, en sachant qu'il y a cette infime possibilité qu'elle ne soit pas nécessaire puis la radiothérapie et enfin la mastectomie (ablation du sein). Bref, le protocole qu'on nous avait annoncé depuis le début
  • Ou commencer par une chirurgie pour n'enlever que cette première lésion ainsi que le ganglion sentinelle (dans le cas du cancer du sein, il se situe au creux de l'aisselle). Cette chirurgie permettrait d'évaluer concrètement la grosseur de la lésion et son agressivité et c'est seulement suite à cette analyse que sera décidé si oui ou non on passe par l'étape chimio. Par contre, la radiothérapie et la mastectomie restent malheureusement obligatoires.

Les médecins sont restés honnêtes, la probabilité est très faible mais ils semblaient quand même vouloir privilégier cette deuxième solution.

Décision

Il a fallu prendre une décision rapidement et avec M. Citron, nous avons décidé de suivre l'avis des médecins. Parce qu'après tout, nous ne sommes pas compétents et puis, si jamais... Je pouvais ne pas perdre mes cheveux, je pouvais ne pas avoir toutes ces injections de produits "toxiques" dans mon corps, je pouvais ne pas vomir,... Si jamais!

Du coup je vais subir ma première intervention chirurgicale la semaine prochaine. J'ai pu rencontrer l'anesthésiste ce soir donc il ne nous reste plus qu'à attendre la date.

Les inconvénients de cette solution, c'est que malgré tout, je vais très probablement avoir droit à la chimio donc ça la décale d'un mois et demi et que ça reste quand même une opération sous anesthésie générale 'environ 1h d'opération)

Comment je me sens?

C'est un peu confus ce soir dans ma tête. J'ai l'impression que c'est une bonne nouvelle parce que finalement ça a l'air moins grave qu'au début mais à la fois, je me dis qu'on rajoute peut être juste une étape supplémentaire dans ce combat par rapport à la première solution. C'est confus, mais je ne me sens plus aussi angoissée que la semaine dernière, les palpitations ont disparu! Peut être grâce à Maître Papaye qui m'a envoyé cette jolie carte.

 

"J'ai pensé à ton sourire citronné en me procurant cette carte"

"J'ai pensé à ton sourire citronné en me procurant cette carte"

Publié dans Mon cancer, Examens, Traitement

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Delphine 16/03/2014 10:48

Quelle plaisir de lire un petite note positive ce matin !! Allez j'y crois et je croise les doigts, s'il y a une chance même infime d'échapper à la chimio il faut tenter de la saisir ! Bon et si tu finis par trouver de beaux médecins, tu nous racontes hein ???? Enfin, ça ne va peut-être pas t'aider a te concentrer sur ce qu'ils te disent ;) !!! Gros bisous et bon dimanche, j'espère qu'il fait aussi beau chez vous que chez nous !

Mlle Citron 16/03/2014 11:52

Merci et gros bisous à vous aussi!

HG 15/03/2014 12:08

C'est quand même une nouvelle rassurante à part les médecins moches mais je pense que franky préfère ça que des beaux mecs de greys ;).
Aller, souris cousine on est avec toi

Mlle Citron 15/03/2014 12:47

Oui mais quand même, j'espère croiser quelques beaux médecins quand même ;-)

Famille roupettes à queue 14/03/2014 20:07

Et bien j'aurai tendance à dire "ouf " même s'il faut encore attendre les résultats de ton opération.... On croise les doigts ....euh non les queues!!!

Céline 14/03/2014 15:00

Je sent quand même du positif en te lisant ça fais plaisir nous sommes à tes côtés bisous

Mlle Citron 14/03/2014 15:02

Merci!

Ghislaine 14/03/2014 09:35

1mm, un fil ténu, une grande espérance... Accrochez-vous à ce fil, lâchez prise, appuyez-vous sur ce sourire citronné qui vous invite à suivre le chemin avec la positive attitude. Vos proches, vos amis, les amis de votre famille, de vos amis... font une chaîne avec leurs mains pour servir d'appui à votre marche guerrière. Formidable, vous êtes formidable, nous sommes formidables;

Je vous laisse ce cadeau du poète pour monter la montagne "sucrée"
"Puisqu'il suffit, pour nous délivrer, de nous aider à prendre conscience d'un but qui nous relie les uns aux autres, autant le chercher là où il nous unit tous. Le chirurgien qui passe la visite n'écoute pas les plaintes de celui qu'il ausculte : à travers celui-là, c'est l'homme qu'il cherche à guérir. Le chirurgien parle une langue universelle. De même, le physicien quand il médite ces équations presque divines par lesquelles il saisit à la fois l'atome et la nébuleuse. Et ainsi jusqu'au simple berger. Car celui-là qui veille modestement quelques moutons sous les étoiles, s'il prend conscience de son rôle, se découvre plus qu'un serviteur. Il est une sentinelle. Et chaque sentinelle est responsable de tout l'empire.

Terre des hommes de Antoine de Saint-Exupéry

En nous faisant confiance, vous avez ouvert la porte d'un empire. Nos mains en sont les sentinelles guerrières pour vous aider à le traverser.

Mlle Citron 14/03/2014 10:47

Merci Ghislaine!