Herceptin, l'antépénultième!

Publié le par Mlle Citron

C'est un mot que Mr et Miss Pruneaux auraient pu me donner comme défi, mais je les ai devancé cette fois-ci!!!

Avec les jours fériés du moi de mai, les plannings de l'hôpital de jour ont été quelques peu bousculés et ce matin, j'ai pu le constater... Une salle de soin pleine à craquer, des patients qui n'ont pas de place assise et doivent attendre dans le couloir et un personnel soignant débordé (mais par contre toujours souriant!).

Mon oncologue n'a même pas pris le temps de me recevoir dans son bureau (qui était au passage déjà pris par un autre médecin) et nous avons fait l'entretien dans le couloir, devant son bureau. "Tout va bien?" m'a-t-il demandé. Dans ces conditions, difficile de lui répondre que je suis toujours aussi fatiguée, que les douleurs sont toujours présentes, que je suis vraiment irritable, à fleur de peau et que je sens que la dépression me guette... Je me suis contentée de répondre "Oui docteur, tout va bien"! J'attendrai la prochaine entrevue pour parler de mon mal-être. Après tout, je n'étais là que pour une séance d'Herceptin, alors à quoi bon se plaindre?!

Ma seringue de produit est arrivée tard, très tard et là pareil, au lieu de m'installer comme d'habitude dans le lit de soin, j'ai dû me contenter d'une chaise et l'infirmière m'a fait l'injection un peu à l'arrache à mon sens (depuis le temps que je pratique les prises de sang et les injections, j'arrive vraiment à reconnaître quand c'est mal fait...) et du coup j'ai eu mal, très mal.

Cela se voit non?

Herceptin, l'antépénultième!

Je souligne que je n'en veux ni à l'oncologue, ni à l'infirmière, parce que je reste persuadée qu'ils ont fait au mieux dans ces conditions difficiles au vu de tous les patients de ce matin.

Vivement la fin de ces foutus traitements!!!!!!!!!!!!!!!!

Parce que mine de rien, une matinée comme celle là m'a renvoyé en pleine face ce foutu crabe...

Commenter cet article